Le remède efficace pour lutter contre la bradycardie : le pacemaker

Le cœur a naturellement une fréquence de 60 à 100 battements par minute. En dessous d’une telle fréquence, on assiste à un rythme cardiaque lent. Cela provoque des essoufflements chez l’individu (c’est la bradycardie). Dans cet article vous découvrirez en quoi le pacemaker constitue un moyen efficace de lutte contre la bradycardie.

La bradycardie

La bradycardie est une maladie qui se caractérise par un ralentissement anormale du rythme cardiaque. Les personnes atteintes par la bradycardie ont une fréquence cardiaque inférieure à la normale. C’est-à-dire un battement en dessous de 60 par minute.

Le pacemaker

Le pacemaker est un stimulateur cardiaque qui lutte efficacement contre les faibles battements excessifs de la fréquence cardiaque. Encore appelé pile cardiaque, le pacemaker est un petit boîtier métallique, en titane. Il est relié au cœur par l’intermédiaire d’une ou plusieurs sondes qui contiennent des fils conducteurs électriques. Le pacemaker contient un circuit électronique, une pile en lithium ainsi que des programmes.

Comment fonctionne le pacemaker ?

Lorsque le pacemaker ne détecte aucun battement cardiaque, il envoie une impulsion électrique pour stimuler le cœur. Ce qui permet le rétablissement de la fréquence cardiaque à la normale. Les programmes que contient le pacemaker permettent d’adapter les paramètres de surveillance et de stimulation pour une bonne vitesse de la contraction du cœur.

Des pacemakers de plus en plus miniaturisés

Ils existent à présent des pacemakers miniaturisés avec des bactéries pouvant durées de 10 à 15 ans. De nouveaux modèles de pacemakers ont été proposés : le Nanostim et le Micra. Beaucoup plus petits que les autres pacemakers conventionnels, ils sont autonomes et dépourvus de sonde. Ayant la forme d’une capsule, ils ne stimulent que les ventricules droits.

L’utilisation du pacemaker est très indispensable pour toute personne souffrant de la bradycardie. C’est le remède efficace pour lutter contre celui-ci. Un spécialiste du rythme cardiaque assure le suivi une ou deux fois par ans pour le bon fonctionnement du pacemaker.