Comment garder sa maison en cas de divroce ?

La vie n'est pas un long fleuve tranquille. C'est ainsi que deux personnes qui se sont jurées de s'engager pour le meilleur et le pire décident de se séparer. Ceci pour une raison ou une autre. Dans un cas pareil, l'un des partenaires peut vouloir s'attacher à un bien, leur domicile par exemple. Comment donc procéder ? C'est la question à laquelle nous répondons dans cet article.

Démarches à mener pour conserver son domicile après la rupture

C'est bien possible de continuer par vivre dans sa maison après le divorce. Mais il faut avouer que ce n'est pas facile. Vous pouvez parcourir ce site pour d'amples informations.  La démarche semble parfois exigeante. Premièrement, il faut connaître la valeur de la maison. Vous ne pouvez pas obtenir facilement cette estimation. Parce que chacun voudra pencher la balance de son côté. Il faut donc recourir à des professionnels tels un notaire ou un courtier immobilier qui vont vous aider. Nous vous conseillons de vous faire assister d'un avocat spécialisé dans ce domaine. Il vous montrera ce qui vous convient le mieux.

Des cas de figure qui pourraient se présenter à vous

Si vous aviez auparavant fait l'option de vendre la maison, l'un des partenaires ne peut de sa propre gouverne vouloir la garder. Vous avez alors l'obligation de consulter votre banquier. Retenez que si c'est une maison acquise par crédit bancaire, tant que vous n'avez pas soldé, elle ne peut être comptée dans vos actifs. Faites recours alors à votre banquier qui après analyse pourra prendre une décision. Vous pouvez aussi de choisir de calculer la soulte. C'est la part qui reviendra à l'autre partenaire. Pour cela, il faut disposer de combien vaut le bien et y soustraire toutes les déductions. Ce sont les professionnels du domaine qui vont vous aider à faire ça. Une fois la soulte connue, celui qui veut garder la maison la paie à l'autre. Il vous est possible de faire un crédit bancaire pour racheter cette part. Si vous n'avez pas de contrat de mariage, sachez que chacun s'en sortira avec la moitié de la valeur du bien. Dans tous les cas, il y a toujours des gens pour vous aider.